Un petit coin de paradis - Ann Ary

Mon blogue

Un petit coin de paradis

Un petit coin de paradis - Ann Ary

Retraités depuis plus de deux ans, mes parents ont pris l’initiative de se faire construire une maison en pleine campagne, loin de la pollution de la ville et dans un cadre très calme et très paisible. Je n’ai eu l’occasion de passer chez eux que le temps d’un weekend, mais je peux dire que l’endroit était paradisiaque. Construite sur un domaine de quelque 4 hectares, la maison des parents surplombait une colline qui donnait un paysage unique sur les plaines et les villages aux alentours. En escaladant la colline où était construite la maison, on longe une petite forêt où s’écoule un petit ruisseau, dont la source est à quelques pas de la maison. Pour garder l’authenticité des lieux et la beauté de l’environnement, mes parents ont pris l’initiative de protéger cette source d’eau très limpide. Le domaine de mes parents est également très riche en arbres fruitiers. On y trouve diverses variétés de pommiers. Ces plantes font la fierté de ma mère, car elle aime les voir fleurir et les voir, donnant des fruits tellement rouges que sur quelques mois, la colline devient rouge de la couleur naturelle des fruits. À quelques pas de leur maison, il y a la fierté de mon père. Une piscine grande de 200 m² où il élève une variété de poisson qu’on trouve surtout en Afrique ou en Asie, le Tilapia. Quand je suis venue pour la première fois chez eux avec mon mari et mes enfants, mon mari et mon père ne se lassent pas de venir pêcher dans le bassin. Et le soir, le tilapia grillé était toujours à l’honneur dans les plats. Il faut dire que c’est un poisson très délicieux et que les enfants apprécient particulièrement. Bref, ce mois-ci, on prévoit y retourner. Mais avant, ils passeront un temps chez nous. En effet, en attendant les vacances des enfants, ma mère prévoit rester, et faire une séance d’injection de botox a Montreal. De ce fait, on fera tous la route vers ce petit coin de paradis où mes parents ont choisi de passer leur vieillesse. Et comme l’endroit nous plaît également à mon mari et à moi, on a demandé à mon père de nous trouver un terrain pas vraiment identique, mais qui reflète la tranquillité de l’endroit où ils habitent et qui soit également entouré de verdure comme le leur. Et surtout, on a exigé que le lieu soit à proximité du leur, comme cela, on pourra se rendre visite de temps en temps.