Les choix à faire au foyer - Ann Ary

Mon blogue

Les choix à faire au foyer

Les choix à faire au foyer - Ann Ary

Choisir est difficile dans la vie. Bien sûr, je ne discute pas des choix existentiels, ou de choses comme ça, mais je ne pourrais pas choisir, par exemple, entre quels vêtements, je dois me mettre aujourd’hui, ou encore, dans quelle boutique je vais magasiner la semaine prochaine. Elles semblent toutes aussi attrayantes les unes que les autres. C’est pour cela que je me dispute souvent avec mon mari. Il est planificateur financier au sein d’une grande entreprise. On s’est marié, il y a cinq ans déjà. La question de choix devrait être pour lui, une habitude. Hormis sa fonction, il a toujours le sens de savoir choisir. Tout ce que nous avons fait, était son choix, sa décision. Il est surtout du genre à ne pas se laisser tenter par qui que ce soit. Même avec moi, et je le lui rappelle tout le temps, il ne se laisse jamais influencer sur la question de choix. Mais le problème se trouve là. Lorsqu’il s’agit de son intérêt, ou celui d’autrui, il sait très bien dire ce que les gens attendent de lui. Lorsqu’il est question de nous deux, ou simplement de moi, il a tendance à se plaindre de ce que je dis de ses choix. Je me souviens de la fois où on a voulu acheter une maison neuve. Il m’a conseillé une petite maison d’une très belle couleur d’intérieur, je dois dire, mais pas assez à mon goût. Je la trouvais trop petite, et trop exposée. J’ai voulu une maison où je pourrais être libre avec mes enfants. Mais pour lui, il l’a choisi parce que c’était plus ouvert. Finalement, je me laissais aller avec son choix, malgré quelques semaines de discussion. De même pour le choix de la destination des vacances. Il a voulu aller dans un endroit plus calme, plus naturel, et surtout, moins cher pour les vacances, alors que moi, je lui ai toujours dit que je voulais aller à la plage, comme les années passées. Et la plus récente, est celle de l’éducation des enfants. Je lui ai dit qu’il faut aller en ville, car l’éducation y est plus performante pour les enfants. Qui ne dit pas que les écoles de la ville ont des professeurs plus qualifiés pour nos enfants ? On s’est disputé pendant toute une journée à ce sujet, parce que je n’avais pas aimé son indifférence totale. Il a même osé hausser le ton, soi-disant, parce que les enfants ne sont pas encore là. Mais tout cela, ça fait partie de la vie de couple, et sans ça, on n’avance pas.